À l'école, Technologies

Pourquoi et comment construire un portfolio numérique ?

27 mai 2013

Utilisation du portfolio numérique

Avant le portfolio numérique

Il y a déjà 10 ans, nous avons essayé de mettre en place le portfolio papier dans les classes. À cette époque, j’enseignais au 1er cycle du secondaire et plusieurs idées nous arrivaient du primaire par l’intermédiaire du renouveau pédagogique. Plusieurs écoles du primaire avaient mis en place le concept du portfolio ce qui permettait de suivre l’évolution d’un élève. Il était même clairement indiqué dans la réforme de l’éducation que cet outil pouvait servir à consigner les progrès de l’élève.


Même des psychologues comme Georgette Goupil vantaient les mérites de cet outil: « le portfolio d’apprenant se définit comme une collection des réalisations de l’étudiant qui démontrent ses efforts, ses progrès et ses apprentissages et qui prennent forme dans le temps ».

Plusieurs enseignants publiaient de l’information sur le sujet. Par exemple, Ginette Bousquet apportait des explications sur le site profweb.

Le portfolio est un outil dynamique qui permet de suivre l’évolution de la progression d’un étudiant dans ses apprentissages. L’étudiant est l’acteur principal dans l’élaboration du portfolio. Les travaux sélectionnés sont accompagnés de commentaires de la part de l’étudiant sur ses réalisations et son cheminement. Cette activité métacognitive amène l’étudiant à bien se connaître, à s’autoévaluer et à s’engager dans ses études. Le portfolio peut aussi contenir des commentaires et des réflexions des professeurs et autres professionnels de l’enseignement.

Nous trouvions l’idée intéressante et nous avons mis en place une structure. Je voudrais spécifier que dans l’école où je travaille, nous avons des classes de 36 élèves. Nous avons donc acheté 36 gros cartables pour chacune de nos 6 classes de 1re secondaire. Ensuite, chaque enseignant, selon sa matière, avait une section dans le cartable de l’élève. Il était donc possible d’ouvrir celui-ci et ainsi d’avoir un portrait des apprentissages de l’année.

Nous avons été confrontés à plusieurs problèmes:

  • Un cartable de 2 pouces devient rapidement petit pour essayer d’ajouter des travaux de toutes les matières;
  • 36 cartables de 2 pouces prennent beaucoup de place dans une classe;
  • La réalité du secondaire est très différente que celle au primaire où l’élève a peu d’enseignants et une seule classe;
  • Comment gérer le cartable pendant les rencontres de parents ?

Il serait faux de dire que nous avons gardé cette approche plus d’une année. Tout devenait trop lourd et compliqué. De plus, nos élèves de 1re secondaire se retrouvaient en 2e secondaire et ils devaient changer de classe pour chaque cours. Leur demander à eux ou aux enseignants de déplacer les cartables est rapidement devenu hors de question. Cette bonne idée a donc été abandonnée il y a déjà plusieurs années.

Le portfolio numérique

Déjà en 2003, Mario Asselin publiait de l’information et formait les enseignants sur les cyberportfolios comme il est possible de le lire dans son article Du cybercarnet au portfolio numérique. Quelques années plus tard, des étudiants universitaires comme Amélie Rivard ont écrit sur le sujet dans le cadre du site Éclec-TIC.

Pourquoi opter pour un portfolio spécifiquement électronique? Notons premièrement que le portfolio électronique est l’équivalent, à presque tous les points de vue, du portfolio traditionnel. La différence se fera surtout par la présentation, mais aussi sur quelques spécificités technologiques intéressantes telle l’interactivité. Tout d’abord, le portfolio électronique peut se retrouver sous différentes formes. Il peut être une version disponible dans l’Internet, par exemple sur une page Web…

…Un des grands avantages du portfolio électronique est l’attrait des jeunes étudiants pour les technologies informatiques. En effet, mis en contexte dans les milieux primaires et secondaires, cela permet aux jeunes concepteurs de mettre en valeur leur créativité et leurs connaissances de l’informatique.

L’idée d’organiser les apprentissages des élèves sur un support numérique était un beau rêve, mais le manque de ressources et d’outils nous a vite ralenties.

L’arrivé de l’internet dans les classes

Plusieurs choses ont commencé à changer quand l’internet est arrivé dans les classes. Je pense que ce qui a eu un impact encore plus grand est le fait qu’actuellement plusieurs écoles mettent des technologies dans les mains des élèves. En 2012, nous avons introduit le iPad dans l’école et chaque élève possède le sien. D’autres écoles se tournent vers des technologies différentes, mais l’idée est la même. Permettre aux élèves d’avoir un accès plus simple et moins contraignant à l’internet. Il devient plus facile d’implanter le concept de portfolio numérique avec cette génération Petite Poucette comme l’appelle affectueusement Michel Serres dans cet article de Pascale Nivelle sur la génération mutante. La journaliste lui demande quel est ce « nouvel humain » qui est en train de révolutionner notre civilisation.

Je le baptise Petite Poucette, pour sa capacité à envoyer des SMS avec son pouce. C’est l’écolier, l’étudiante d’aujourd’hui, qui vivent un tsunami tant le monde change autour d’eux. Nous connaissons actuellement une période d’immense basculement, comparable à la fin de l’Empire romain ou de la Renaissance.

Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux grandes révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. La troisième est le passage de l’imprimé aux nouvelles technologies, tout aussi majeure.

Nos élèves sont donc les acteurs de cette révolution et le portfolio numérique va devenir partie prenante de leur identité en ligne. Il est donc important de les aider à expérimenter cet outil qui est maintenant beaucoup plus flexible et puissant par rapport à son petit frère sur papier.

Quelques exemples de portfolio numérique

Voici un dossier qu’a organisé Yves Munn sur le sujet du portfolio numérique. Un aspect important que je retiens est que l’utilisation de cet outil doit être obligatoire et non facultatif pour que tout fonctionne bien. Il est aussi important de prendre en considération la charge de travail que vous voulez vous imposer pour le suivi individuel de chaque portfolio. Un enseignant qui enseigne à plus de 200 élèves doit bien réfléchir avant de se lancer dans un des 4 types de portfolio.

Portfolio de présentation

Ce type de portfolio, axé sur le produit final, présente généralement une collection des meilleures productions de l’étudiant ou celles ayant une valeur plus significative. On peut l’associer au portfolio des artistes.

Portfolio d’apprentissage

Ce type de portfolio est plus axé sur le processus d’élaboration du travail de l’étudiant plutôt que sur le produit final. Il présente généralement une collection de productions et de réflexions faisant foi des progrès de l’étudiant sur une période donnée. Ce portfolio favorise le processus de métacognition par l’évaluation formative.

Portfolio d’évaluation

Ce type de portfolio permet de porter un jugement sur une collection de productions. Il s’inscrit dans un processus d’évaluation sommative qui permet de vérifier l’atteinte des compétences acquises par l’étudiant.

Portfolio de développement professionnel

Ce type de portfolio présente une collection de productions et de réflexions documentant son cheminement professionnel dans le temps. Il comprend généralement un curriculum vitæ.

Est-ce que le portfolio numérique doit toujours porter sur des projets informatiques ? La réponse est clairement non et voici un exemple très intéressant. 

Marie-Pier Viens et Julie Talbot sont deux enseignantes d’arts du Collège Sainte-Anne de Lachine. Elles ont développé plusieurs projets sur le thème du Do it yourself (DIY). Les élèves devaient construire un objet par eux-mêmes. Le mouvement Do it yourself est présent dans la société depuis plusieurs décennies. Dans le cadre de ce projet, leurs élèves devaient donc construire un objet, créer un tutoriel pour que d’autres puissent le réaliser et publier le tout sur un site web (portfolio numérique de présentation).

Utilisation du portfolio numérique dans le cadre d'un projet Do it yourself

Voici quelques exemples de réalisations:

Comme vous l’avez peut-être remarqué, ces élèves ont utilisé des outils web qui ne sont pas faits spécifiquement pour les portfolios. Ils ont utilisé Weebly et SiteW. Ces plateformes de création de sites web fonctionnent bien et il en existe d’autres comme WordPress et Tumblr. Tous ces outils demandent un minimum d’apprentissage, mais ils sont tous relativement simples à utiliser. Par contre, ils ne sont pas faits pour la création et la gestion de portfolio numérique.

Voici quelques outils créés dans ce but:

Edu portfolio

Cette plateforme est une idée de Thierry Karsenti et elle a été réalisée avec l’aide de plusieurs étudiants de l’Université de Montréal. Voici une vidéo qui explique bien le fonctionnement de cet outil.

Pathbrite

Ce site, en anglais, a comme but d’offrir des solutions de nouvelle génération aux apprenants pour recueillir, enregistrer et présenter leurs apprentissages. Voici une vidéo qui explique bien la vision et le concept derrière ce produit.

Didacti

Didacti est un produit québécois et c’est le rêve de David Chartrand. Cet outil en ligne est une plateforme pédagogique complète qui permet aux enseignants d’organiser du contenu et des activités pour les élèves.

Didacti

Voici une vidéo qui explique bien le concept de la plateforme.

Minimal Folio

Cet outil est exclusif pour le iPad et le iPhone. Il est très simple et permet de présenter des images et des vidéos.

Il existe plusieurs possibilités pour mettre en place un portfolio dans vos classes. C’est à vous de déterminer vos besoins, vos contraintes et surtout vos intentions pédagogiques.

Crédit pour la photo: woodleywonderworks License cc

Articles récents