Exemple d’une intégration multiple des TIC

15 avril 2013

Les merveilles du Monde contemporain

Voici un exemple d’une situation d’apprentissage comportant une intégration multiple des TIC. Cette SA, en 1re secondaire et en adaptation scolaire, a été développée par Anick Sirard en 2008 et actualisée avec l’aide de Richard Cliche en 2013. Sur son site Le blogue d’Anick, Mme Sirard explique que cette activité a débuté petit pour ensuite évoluer dans le temps.

De recueil de textes lus et annotés suivi d’un examen de lecture, la séquence d’enseignement Les Merveilles du monde contemporain rédigée en 2008, alors que j’avais encore beaucoup d’énergie, est devenue potentiellement une histoire d’étape Lanaudière-Laurentides, adaptation scolaire-régulier,old and new school.

Comme le souligne l’enseignante Brigitte Léonard, c’est un projet impressionnant.

Les merveilles du monde intégration TIC

Ce projet est divisé en 2 blocs. Ces 2 parties sont bien expliquées sur le blogue Les mots qui sert de ressources pour les cours de Mme Sirard. La première partie porte sur l’identité numérique et la deuxième partie porte spécifiquement sur les 7 merveilles du monde.

Il est aussi possible d’avoir plus d’information sur ce document Google.

Voici l’intention pédagogique:

En faisant appel à chacune de ses huit formes d’intelligence, l’élève parviendra à construire sa connaissance de certains concepts théoriques grâce au principe de classe inversée. Il pourra réinvestir ses acquis pour parvenir à développer sa compétence à lire des textes courants en réussissant à faire ressortir de manière pointue, à force de pratique, le sujet, les aspects et leurs sous-aspects.

Il parviendra aussi à communiquer à ses collègues, mais aussi au monde, des informations culturelles et langagières complémentaires recherchées, trouvées et synthétisées pour respecter le contexte de communication sur Twitter (140 caractères par publication). Ainsi, il aura à tirer profit des différents outils de correction mis à sa disposition pour participer à l’établissement d’une webréputation (identité numérique) adéquate de microblogueur respectueux de la langue et du contexte.

Si les premiers blocs de cette aventure sont axés sur le texte courant, les suivants amèneront l’élève à développer son habileté écrite à raconter, à créer un univers littéraire ancré dans une réalité fictive en créant un récit de voyage sous forme de photo-roman (ou toute autre proposition!).

La SAE se veut une aventure portant sur les merveilles du monde, dans laquelle les élèves vont définir leur identité numérique, développer certaines compétences grammaticales dans le cadre d’une classe inversée et  s’initier à Twitter pour partager l’information. Ils auront aussi la chance d’essayer des méthodes différentes de collecte de données. Enfin, ils pourront vivre la préparation et la planification d’un  voyage et faire connaître leur périple lors d’un soir de première.

Voici la séquence d’enseignement de ce projet.

Un résumé des deux blocs du projet.

1er bloc: identité numérique

Cette partie a pour but de sensibiliser les élèves de 1re secondaire à la réalité de l’identité numérique sur Internet. La compréhension de cette réalité est très importante puisque les élèves vont devoir publier sur Twitter. Les parents sont aussi impliqués dans cette démarche. Selon Mme Sirard tout semble bien fonctionner.

Si la semaine dernière nous nous sommes questionnés sur le concept d’identité numérique en prenant position physiquement et mentalement lors d’un débat kinesthésique, en composant des cartes de jeu Questions-Réponses, en empruntant ensuite les règles et la planche du jeu Cranium, en réagissant au visionnement d’une vidéo sur l’identité numérique par le biais de Twitter, et ce, après avoir conçu une charte d’utilisation, cette semaine, mes élèves découvrent le monde et ses merveilles sans autre limite de sélection que l’émerveillement. Et ils partagent leurs découvertes. Sur Twitter.

2e bloc: les merveilles du monde

Cette partie touche le cœur du projet qui est la découverte des sept merveilles du monde. Cette découverte est guidée avec l’aide d’un fascicule thématique. L’élève doit lire des textes et les analyser. Ils ont aussi accès à des vidéos qui couvrent certaines notions et concepts abordés en français. La classe inversée est donc utilisée dans cette partie.

L’élève doit aussi s’approprier ces concepts et les présenter aux autres de la classe.

Un aspect du projet touche la géolocalisation des 7 merveilles du monde. Ceci est possible avec un outil comme Google Maps. J’ai déjà écrit un article sur le sujet suite au Colloque de l’AQUOPS, plus spécifiquement après l’atelier sur le trajet littéraire avec Karine Thonnard et André Roux.

Un autre aspect important de ce projet est le processus de formation des idées. Pour que cette idéation puisse se faire, les élèves doivent utiliser l’outil de Mind Mapping Popplet.

Les élèves de @Classe_danick répertorient leurs apprentissages au fur et à mesure que l’année avance. Leur Popplet devient un lieu où sont colligés tous les apprentissages. Cet aide-mémoire est, pour plusieurs, un point de repère, un guide d’étude et un moyen de visualiser l’évolution de leurs apprentissages.

À titre d’exemple, voici le Popplet du groupe 11.

Pour suivre l’évolution du projet, vous pouvez vous abonner au compte Twitter de la classe: @Classe_dAnick

 

 

Articles récents