Apprentissages et potentiel humain, Technologies,

Bien orthographier les mots : Des techniques qui fonctionnent vraiment !

20 décembre 2015

Comment aider au quotidien les enfants en difficulté avec l'orthographe ? Existe-t-il des techniques adaptées à cet apprentissage précis ? Sur quoi sont-elles fondées ? Quels outils peut-on trouver sur le marché ?

Augmenter le temps de lecture ne suffirait pas...

On croit souvent que plus les enfants lisent et mieux ils retiendront l’orthographe des mots. Et pourtant, à la lumière des résultats obtenus par le Professeur Daigle, l’apprentissage de l’écrit dépendrait pourtant d’autres facteurs. Il ne suffirait pas de lire encore et encore les même mots pour retenir la bonne façon de les écrire.

Mais alors, comment pourrait-on faire pour aider vraiment les enfants en difficulté avec l’écriture et faciliter l’enseignement de l’orthographe ?

Plutôt que de la simple répétition de lecture des mêmes listes de mots, il serait question de stimuler la mémorisation orthographique par d’autres moyens : en faisant appel aux sens de façon plus riche et variée, utiliser la vue et l’ouïe de toutes les manières possibles, en rendant donc l’apprentissage plus stimulant à différents niveaux…

De nouvelles pistes pour aider les enfants

Les études qui ont été faites à l’Université de Montréal par le Professeur Daigle ont permis d’identifier les méthodes qui font vraiment la différence dans ce domaine :

  • Le premier facteur de réussite en matière d’enseignement de l’orthographe est de sensibiliser les élèves aux propriétés visuelles et spécifiques des mots. Il s’agit par exemple d’expliquer précisément les particularités des lettres muettes ou des phonèmes multigraphémiques (par exemple, des sons qui s’écrivent de plusieurs façons comme “o”, “au” et “eau”).
  • Le deuxième facteur important pour améliorer l’orthographe est de favoriser la conscience phonologique des enfants : en étant plus sensibilisé aux sons entendus lors de la prononciation des mots, on retient mieux la façon dont ils s’écrivent.

Il existe des logiciels d’apprentissage de l’orthographe qui suivent précisément ces méthodes. Par exemple, Dybuster Orthographe permet à tous les enfants de s’entraîner et de se rééduquer en utilisant une approche alliant les sens de la vue et de l’ouïe : les formes visuelles, les structures des mots et les sons peuvent ainsi être mis en valeur tout au long de l’apprentissage. Cela va permettre aux enfants, et en particulier à ceux qui souffrent de dyslexie, de mieux apprendre l’orthographe des mots par la multiplications des sources de stimulation de la mémoire.

Articles récents