À l'école, Technologies

3 exemples de projet vidéo dans une école

13 mai 2013

vidéo

Cet article a comme but de vous montrer 3 possibilités de projet vidéo possibles dans une école. Nous avons souvent le réflexe de demander aux élèves de réaliser des vidéos qui seront présentées devant la classe et ensuite ceux-ci meurent avec le projet.

Voici trois exemples de projets vidéo qui peuvent faire rayonner votre école tout en valorisant l’utilisation des technologies.

1) Le fameux Lip Dub

Le 1er Lip Dub a été réalisé en 2006 par Jake Lodwick le fondateur de la plateforme Vimeo. Il s’est filmé en marchant et en chantant une chanson qu’il écoutait dans ses écouteurs. Une fois à la maison, il en a fait un montage en ajoutant la chanson en mp3 et en synchronisant le tout.

Le principe du Lip Dub est simple:

  • être tournée en un seul plan-séquence sans montage ;
  • comporter une ou plusieurs chansons, originales ou reprises ;
  • montrer une ou plusieurs personnes chantant la chanson (lip dub se traduit par « doublage sur les lèvres »);
  • être diffusé et accessible sur les médias sociaux.

En plus d’impliquer les élèves, ce type de projet peut faire rayonner votre école et devenir viral sur les médias sociaux.

Voici des exemples du primaire, du secondaire et de l’université.

Le Lip Dub de l’école primaire Wilfrid-Bastien

Le projet des finissants de l’École secondaire catholique Thériault

Le célèbre Lip Dub de l’UQAM avec plus de 10 millions de vues sur YouTube.

Il n’y a pas longtemps le Collège Mont-Sacré-Coeur vient de faire le tournage d’un Lip Dub monstre avec plus de 600 élèves. Voici une photo du tournage. Il est possible de voir les autres photos sur le site de La Presse.

Vidéo: Lip Dub monstre au Collège Mont-Sacré-Coeur

Voici la vidéo:

2) Participer à un concours vidéo

Il existe plusieurs concours et en voici un que j’ai trouvé particulièrement intéressant: Le projet Clip ton 514

Clip ton 514 est un projet jeunesse issu du Plan d’action de la région de Montréal en matière d’immigration, d’intégration et de relations interculturelles (PARMI) mis en place par la Conférence régionale des élus de Montréal (CRÉ) et le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles. Il est implanté en collaboration avec Fusion Jeunesse et l’appui du Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJIM), et en est à sa 4e édition. 

De novembre à avril, des jeunes des quatre coins de l’île de Montréal s’investissent pour donner vie à une production cinématographique, un court-métrage de trois minutes, autour du thème « Poursuivre le dialogue interculturel ». De l’idée au montage, ils sont accompagnés par des étudiants universitaires en cinéma, qui partagent leur expertise et les guident afin de transmettre leurs messages et leurs idées de façon percutante et créative.

Voici le projet qui a reçu le Coup de cœur du jury. Ce film de l’École Henri-Bourassa (Montréal-Nord) montre comment l’expérience modifie les attentes liées au passage au niveau secondaire.

3) Impliquer vos élèves dans une cause

La gang allumée est un exemple de cause qui permet d’utiliser la technologie dans votre école ou dans votre classe. Ce projet vise à prévenir et à réduire l’usage du tabac dans les milieux scolaires et même dans la société en général. Les jeunes peuvent utiliser les ressources de ce projet pour réaliser un projet qui va avoir un impact et faire bouger les choses.

Voici la vidéo préparée par les élèves du Collège Charlemagne.

La vidéo va devenir de plus en plus présente et surtout facile à réaliser. Vos élèves peuvent les réaliser avec un simple iPod et l’impact de celle-ci est énorme.

Osez le faire surtout dans un contexte public qui lui donne du sens et un impact positif sur la vie de vos élèves.

Source image: pellicule vidéo par OpenClips sous licence du domaine public

Vous aimez cet article ? Vous pouvez le partager avec le boutons en dessous.

Articles récents