Les logiciels gratuits de prédiction de mots

20 décembre 2016

Découvrez quelle est la plus-value d'un logiciel de prédiction de mots payant.

En avoir pour son argent...

Dans le monde des logiciels et applications, plusieurs modèles cohabitent:

  1. Gratuit
  2. Gratuit avec publicités
  3. Gratuit avec achats intégrés
  4. Payants
  5. etc.

Dans le monde de la prédiction de mots, 2 modèles sont les plus courants: gratuits et payants.

Quelles sont les principales différences entre les outils proposés?  

Globalement, ce qui est gratuit offre des fonctionnalités qui, sur papier, semblent similaires, mais ne sont pas du tout à la hauteur des besoins des élèves. Par exemple, ils

  • sont trop compliqués à utiliser;
  • sont peu utilisés par les élèves;
  • n’aident pas suffisamment les élèves;
  • aident beaucoup trop les élèves (outils de productivité, par exemple).

Le logiciel de prédiction mots payant le plus utilisé est WordQ et sa prédiction de mots est conçue avec beaucoup plus de variables que la simple prédiction orthographique.

Une prédiction orthographique est une prédiction basée principalement sur les séquences de lettres écrites par l’élève et non par les sons (phonèmes) de ces lettres ensemble. Exemple « pata… » se verra prédire « patate ».

La prédiction de mots phonologique, elle, se base principalement sur les sons des lettres écrites par l’élève pour suggérer le meilleur mot possible. Exemple « wazo » se verra prédire « oiseau ».

La prédiction de mots de WordQ est beaucoup plus complète et complexe, mais ne remplace jamais l’élève et ne permet à ses utilisateurs que d’exprimer leur plein potentiel, sans plus.

Ainsi, elle est influencée par les paramètres suivants:

  • les lettres écrites par l’utilisateur
  • le contexte de la phrase (les mots précédents)
  • le profil de l’utilisateur (les mots les plus utilisés selon le contexte)
  • les erreurs typiques d’orthographe (« h » muets, apostrophes, etc.).

De plus, la prédiction de mots de WordQ ne vise pas à écrire sans faute comme tous les autres outils de prédiction de mots, mais bien à aider les élèves à exprimer leurs idées à l’écrit. Cela veut dire que l’utilisation de la prédiction ne se fait pas du tout de la même façon. En effet, les utilisateurs de WordQ écrivent quelques lettres et choisissent le mot désiré dans la boite de prédiction. Quand aucun mot pertinent n’est suggéré, soit parce qu’un nombre insuffisant de lettres a été écrit par l’élève, soit parce que les lettres écrites sont trop « erronées », l’utilisateur doit effacer et recommencer.

Savez-vous quoi? Une grande majorité d’élèves est en mesure de bien utiliser WordQ pour contourner leurs difficultés d’écriture et exprimer leur plein potentiel. Pour les autres, pour ceux dont le déficit phonologique est tellement grand, l’utilisation d’une prédiction de mots phonologique s’impose. Notez ici que les experts s’entendent pour dire qu’ils représentent environ 15 à 20% des élèves seulement.

Les logiciels de prédiction de mots phonologiques sont très puissants puisqu’ils réussissent à décoder le mot désiré sans que l’élève ait nécessairement à écrire les bonnes lettres. Ça semble bien, mais en fait, ce mode de prédiction est utile et essentiel que pour une minorité d’élèves (15% environ) éprouvant des difficultés ou troubles d’apprentissage.

Pour la majorité (80 à 85% des élèves), il faut leur montrer que WordQ n’écrit pas à leur place, ne corrige aucunement leurs erreurs, mais, quand il est bien utilisé, il changera leur vie.  

En effet, en contexte d’apprentissage et d’évaluation, on veut ABSOLUMENT éviter que l’outil utilisé ne permette à l’élève d’être « meilleur » que la somme de son talent et de ses efforts. Une immense majorité des élèves ayant des difficultés ou un trouble d’apprentissage sont en mesure d’utiliser une prédiction de mots comme celle de WordQ qui leur procurera TOUJOURS les résultats qu’ils méritent, jamais plus. Leurs notes et résultats seront représentatifs de leur talent et effort. Si ces élèves utilisaient plutôt une prédiction phonologique, ils auraient fort probablement un meilleur résultat (puisque l’outil est généralement beaucoup plus puissant) avec moins d’efforts.

Aucune prédiction de mots gratuite n’est réellement utile, efficace ou assez simple d’utilisation pour en valoir la peine, surtout pour les élèves ayant des difficultés d’écriture. Ces outils ont trop souvent un impact équivalent à leur valeur… Pour un impact réel et durable, pour une majorité d’utilisateurs, c’est WordQ qu’il faut.

Articles récents