À l'école, À la maison, Difficultés et troubles d'apprentissage, Ressources

Dybuster Orthographe : enfin un outil qui fait une différence!

29 mai 2017

Durant la scolarité de mon fils, j’ai acheté pas mal de matériel et c’est l’unique fois où le résultat est aussi convaincant.

Une mère nous a fait part de son expérience avec Dybuster Orthographe. Voici son témoignage:

« J’ai eu connaissance du logiciel Dybuster Orthographe, sur la page Facebook d’un groupe de parents d’enfants Dys, où se multiplient les échanges à propos des difficultés et suivis paramédicaux des dyslexiques et dyspraxiques. Une maman disait que grâce à ce logiciel, son fils parvenait à retenir l’orthographe des mots, ce qui rendait les dictées scolaires enfin possibles.

J’ai immédiatement consulté le site de Dybuster et j’ai testé avec mon fils, multi-dys et TDA/H quelques séances d’exercices, afin de voir si cela pouvait lui convenir. Au cours de sa scolarité difficile et douloureuse, d’années d’orthophonie assidues, mon fils avait encore une lecture pénible, une incapacité à écrire sans omission ni inversion, ce qui bien entendu lui rendait la tâche compliquée, décourageante et le laissait dans une grande frustration.

Les tests réguliers gratuits ont suscité immédiatement de l’enthousiasme chez lui car la présentation claire, le codage,  les étapes organisées  et les encouragements ont tout de suite porté leurs fruits. Le codage couleur comme le découpage préalable syllabique, le repère musical offrent une entrée qui n’est pas strictement phonologique et c’est toute la différence que propose ce logiciel. Bien souvent, sur d’autres supports, il est proposé un codage couleur simple, avec le repère du phonème, or dans Dybuster Orthographe, le codage est beaucoup plus élaboré, car une même couleur est attribué à plusieurs lettres, et la présentation des boules de couleurs à la place des lettres est particulièrement judicieuse, car l’élève est actif  et la mémorisation visuelle et auditive se fait par étapes.

De fait, j’ai acheté le logiciel et l’exercice régulier a déclenché non seulement la capacité à retenir l’orthographe des mots proposés mais surtout a été un véritable déclencheur de lecture. En moins d’un mois, la lecture est devenue confiante, fluide, sans plus d’angoisse à déchiffrer les mots et donc les phrases. J’ai constaté qu’aucun sentiment de frustration ne venait plus entraver la lecture, car en cas de difficulté sur un son complexe, mon fils utilise spontanément la couleur référente appropriée. L’entrainement sur cette première période fut quotidien, car la réception était tellement probante que mon fils voulait le faire chaque jour, tellement fier de son aptitude à lire.

Je pense que ce logiciel est plus qu’un logiciel pour dysorthographique, c’est un formidable outil pour la remédiation à la lecture, qui apporte des résultats rapides et permet surtout aux enfants découragés, rebutés par la lecture de retrouver confiance en leurs capacités. Je viens d’acheter le logiciel Calcularis, car les enfants multi-dys ont des soucis également en mathématiques, où sont rencontrés les mêmes problèmes d’inversions qui entravent l’apprentissage.

Je tenais particulièrement à témoigner sur ce logiciel, car durant la scolarité de mon fils, j’ai acheté pas mal de matériel et c’est l’unique fois où le résultat est aussi convaincant. En outre, ce matériel peut être utilisé à domicile  et en dehors.  Je terminerai en félicitant l’équipe de chercheurs qui a mis au point ce programme.

Bien à vous,

Isabelle »

Articles récents