Apprentissages et potentiel humain, Technologies

L’écriture par ordinateur et ses nombreux avantages

10 février 2016

Comment l’ordinateur modifie-t-il la façon qu’ont les enfants d’apprendre à écrire ? L’informatique permet-elle de pallier certains troubles de l’apprentissage ? Que peut-on vraiment en attendre ?

Une plus grande efficacité

Le chargé de cours de l’Université d’Ottawa Luc Diarra met en avant à quel point l’ordinateur permet de faciliter notre rapport à l’écriture. Les différentes fonctionnalités du traitement de texte, mais aussi l’ensemble des ressources disponibles que sont les dictionnaires ou les correcteurs automatiques, améliorent considérablement la production de textes. Pour peu qu’on soit à l’aise avec le maniement d’un ordinateur, l’écriture est donc grandement facilitée par l’outil informatique par rapport à l’écriture manuelle. Concrètement, les élèves de 5° sont plus performants dès qu’il est question d’écrire à partir d’un outil informatique.

Plus de motivation chez tous les élèves

Produire des contenus écrits sur ordinateur est plus motivant pour la majorité des adolescents. Et cela est particulièrement vrai pour ceux qui souffrent de dyslexie ou de dysorthographie : en effet, l’usage des fonctionnalités automatiques du clavier permet aux élèves de se concentrer sur le sens des phrases plutôt que sur la graphie des mots. De plus, l’écriture informatique étant particulièrement utilisée par les adolescents durant leur temps de loisir, écrire de cette façon a bien plus de sens pour eux. Ainsi, produire du contenu écrit de façon informatique devient une activité bien plus motivante.

Pour les élèves dyslexiques ou dysorthographiques, l’utilisation d’outils d’aide à l’écriture complémentaires, comme WordQ et SpeakQ, leur permet, en outre, de se concentrer encore plus sur les idées qu’ils désirent transmettre à l’écrit et moins sur l’écriture des mots.

Une plus grande volonté d’améliorer son texte

Les outils informatiques offrent de nombreuses possibilités de modifier un texte : pour réorganiser son contenu, enrichir son vocabulaire en cherchant des synonymes, mais aussi pour repérer et corriger les erreurs. Ainsi, les élèves sont plus facilement impliqués dans une volonté d’améliorer leur production écrite. Il reste aujourd’hui à débattre sur le fait d’autoriser ou pas l’usage de l’ordinateur pour les épreuves de français au collège.

Articles récents