Technologies

Le « Chrome Smashing » pour aller plus loin avec votre ordinateur portable

27 avril 2014

 

Le Chrome Smashing versus le Apps Smashing

Depuis cet automne, on parle beaucoup du Apps Smashing avec le iPad. Il y a deux semaines, j’ai coanimé à l’AQUOPS une journée thématique avec Corinne Gilbert et Patrick Plante. Notre journée s’intitulait « L’iPad pour redéfinir l’enseignement et l’apprentissage » et le Apps Smashing en était au coeur.


Selon Gregory Kulowiec, l’idée derrière le Smashing est que chaque application n’est jamais complète à 100 %. Il existe toujours un manque qui nous pousse à utiliser une autre application pour pouvoir compléter avec satisfaction une tâche ou un projet. De plus, cette pratique nous permet de pousser beaucoup plus loin l’aspect créatif.

Voici un exemple de séquence pour faire de l’écran vert avec Explain Everything, TellagamiGreen Screen et iMovie sur un iPad.

Comment faire du smashing avec un ordinateur portable ?

Je suis tombé sur un article de Beth Holland qui est une formatrice pour le Edtechteacher. Elle y parle de son utilisation du smashing avec le navigateur Chrome. Pourquoi Chrome de Google et pas un autre navigateur ? Google est une entreprise qui fonctionne à partir d’application web. Une application web est disponible à travers un navigateur Internet et elle lui ajoute des fonctionnalités. Google a un magasin qui s’appelle le Chrome Web Store et il contient des milliers d’applications. Plusieurs de ces applications ajoutent des fonctionnalités au navigateur, mais certaines ajoutent des fonctionnalités à Google Drive.

À l’inverse, Apple fonctionne avec des applications natives. La différence entre natif et web est l’emplacement où le travail se fait. Dans une application native, on travaille localement sur un appareil mobile tandis qu’avec une application web on travaille sur Internet et souvent par l’intermédiaire d’un navigateur. Sur un iPad, le contenu de certaines applications natives va être sauvegardé sur les serveurs iCloud d’Apple. Il est donc possible d’avoir une copie de sauvegarde de notre travail. Avec une application web comme Google Drive, la sauvegarde se fait automatiquement puisque nous travaillons directement sur le serveur. Apple est train de changer cette approche puisque depuis quelques mois il est possible de travailler directement sur iCloud par l’intermédiaire d’un navigateur.

Pour terminer cette parenthèse technique, ce ne sont pas toutes les applications Chrome qui travaillent en ligne. Certaines vont ajouter localement des fonctionnalités au navigateur.

Voici un exemple de Chrome Smashing

Comme je l’ai écrit plus haut, cet exemple provient de l’article de Beth et je vous invite à le lire pour avoir plus de détails.

Au début mars, j’ai écrit un billet sur l’analyse vidéo d’un texte avec le iPad. Sur le iPad, on doit extraire le texte de Google Drive et l’envoyer en PDF dans Explain Everything. Avec Chrome, on peut aller encore plus loin et faire la vidéo directement dans Drive. Un autre élément qui permet de rendre le tout encore plus puissant est l’utilisation de l’historique des révisions présente dans Drive. Pour vous enregistrer, vous avez besoin de l’application gratuite Screencastify. Une fois votre vidéo terminée, il ne vous reste qu’à la déposer sur YouTube.

Voici une vidéo dans laquelle Beth présente une analyse de son texte.

Les possibilités sont énormes compte tenu de la quantité d’application disponible dans le Chrome Web Store.

Source:

Logo Google Chrome sur Wikipédia sous licence CC

Vous avez aimé cet article ? Je vous invite à le partager avec les boutons en dessous.

Articles récents